Aller au contenu

Les différents types d’autopartage

Publié le 21 décembre 2023

Les termes comme « autopartage », « covoiturage », « carsharing » et « partage entre particuliers » sont de plus en plus utilisés avec le développement des nouveaux moyens de mobilité, entraînant souvent de la confusion. Notre objectif est de définir clairement ce qu’est l’autopartage entre particuliers, en le comparant notamment à d’autres concepts, et de montrer en quoi l’application Co-oto peut être un outil précieux dans ce contexte.

L’autopartage et le covoiturage : deux choses différentes

L’autopartage est fréquemment associé au covoiturage, mais il présente des caractéristiques bien différentes. 

Le covoiturage implique en effet de partager un voyage avec le détenteur du véhicule, qui est habituellement également le conducteur. Ici, les passagers accompagnent le propriétaire pour un itinéraire déterminé. 

De son côté, l’autopartage offre la possibilité à plusieurs individus de se partager l’accès à un même véhicule qui est utilisé à tour de rôle. On partage ainsi non pas un trajet, mais le véhicule lui-même.

Ces deux pratiques répondent à des besoins de mobilité différents, mais peuvent très bien se compléter.

Les différents types d’autopartages

Dans la pratique de l’autopartage, qui consiste donc à partager des véhicules entre plusieurs personnes, il existe trois types bien distincts :

L’autopartage entre particuliers (en autogestion), basé sur la relation directe entre particuliers, sans intermédiaire commercial. Les personnes impliquées s’accordent sur l’utilisation d’un ou de plusieurs véhicules en commun et fixent leurs propres règles. Ils peuvent organiser cet échange de manière informelle, via un journal de bord ou une application dédiée comme Co-oto.

La location de voiture entre particuliers, qui se fait via des plateformes en ligne. Les utilisateur.ice.s peuvent y louer directement des véhicules appartenant à d’autres particuliers et paient en fonction de la distance et de la durée de location. Une même personne peut louer plusieurs véhicules différents et un propriétaire peut louer son véhicule à plusieurs personnes différentes. Certaines de ces plateformes tendent à se professionnaliser, s’orientant vers une forme d’ubérisation

L’autopartage professionnel, dans lequel une flotte de véhicules appartient à une entreprise ou, parfois, à une collectivité locale ou une coopérative. Ces véhicules sont ensuite mis à disposition d’abonné.e.s et sont gérés de manière centralisée. Ce service peut fonctionner de deux manières: en boucle (récupération et restitution du
véhicule au même point) ou en free-floating (stationnement du véhicule sur n’importe quelle place libre située dans une zone prédéfinie).

NB: La location de voiture auprès de sociétés (telles que Hertz, Avis ou Europcar) pourrait également être assimilée à de l’autopartage. Ces entreprises, dotées de nombreuses agences, sont principalement implantées dans les terminaux d’aéroports, à proximité des gares et au cœur des centres-villes. Ce service, se destinant principalement à des locations de courte durée (allant de quelques heures à quelques semaines), est largement connu et n’est pas donc abordé dans cet article.

Les trois types d’autopartages

Chaque option présente ses propres avantages et contraintes. Il convient de choisir celle qui s’adapte le mieux à votre budget et à vos habitudes de déplacement. Vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif permettant de mieux distinguer les trois catégories :

Autopartage entre particuliers Location entre particuliers Service professionnel
Exemples Co-oto, Journal de bord papier 2EM, GoMore, Turo, Getaround Mobility, Ubeeqo, Citiz
Définition Mise en commun d'un véhicule. Relation basée sur la confiance mutuelle. Location via une plateforme. Mise en relation de personnes ne se connaissant pas au départ. Entreprise mettant à disposition des véhicules en libre-service - 24h/24 et 7j/7.
Propriétaires Des particuliers Des particuliers Une entreprise / Une coopérative / Une collectivité
Zone géographique Partout où il y a des propriétaires de véhicules Partout où il y a des propriétaires de véhicules Principalement dans les villes
Durée de la relation Moyen à long-terme Ponctuel Ponctuel ou sur abonnement moyen ou long-terme
Méthode de calcul des frais (hors assurance) Frais liés à l'usage du véhicule répartis entre les utilisateur.ices Durée (heure ou journée) + tarif kilométrique (essence non comprise) + commission de la plateforme Durée (heure ou journée) + tarif kilométrique (essence et entretien compris) + frais d'activation et d'abonnement + éventuels suppléments
Disponibilité du véhicule Selon accord entre les parties Etablie par le propriétaire. En tout temps, selon disponibilité
Durée d'utilisation du véhicule par trajet Selon accord entre les parties Durée minimale et maximale établie par le propriétaire Durée minimale et maximale établie par l'entreprise
Lieu de récupération et de restitution Selon accord entre les parties Au même point (adresse exacte fournie après réservation). Au même point (système en boucle) / Sur une place libre située dans une zone prédéfinie (système en free-floating).

Autopartage entre particuliers : avantages et inconvénients

L’autopartage entre particuliers est le concept qui se rapproche le plus de l’économie de partage. Il offre beaucoup de flexibilité puisqu’il est basé sur une négociation entre un propriétaire et son autopartageur.euse, ou encore des copropriétaires. Ce système repose sur un accord mutuel entre les parties, rendant ainsi la relation moins unilatérale.

ll est particulièrement adapté aux utilisations fréquentes d’un véhicule et aux trajets de longue durée (souvent coûteux avec les autres types d’autopartage). L’autopartage est très économique puisqu’il n’y a pas d’intermédiaire entre les utilisateurs et le propriétaire du véhicule cherche généralement à partager les coûts – souvent dans un esprit d’entraide ou d’économie – plutôt que de réaliser un véritable profit.

Toutefois, ce système soulève souvent des questions liées aux responsabilités de chacun.e.s et nécessite une confiance réciproque ainsi qu’un certain fair-play. Une bonne organisation et une définition claire des modalités de partage dès le départ sont essentielles pour éviter tout conflit.

Si vous êtes intéressé.e par l’autopartage entre particuliers, l’application Co-oto est spécialement développée pour faciliter et rendre ce concept abordable. Elle assiste les utilisateur.ice.s dans le calcul des frais variables (essence) et fixes (assurance, stationnement, etc.) et simplifie également le processus de réservation du véhicule.

Location entre particuliers : avantages et inconvénients

La location de véhicule entre particuliers est une option intéressante pour une utilisation occasionnelle. En principe, les conditions sont unilatéralement fixées par le propriétaire qui les stipule sur une plateforme. Les locataires doivent souvent définir à l’avance leur trajet en estimant les kilomètres qu’ils vont parcourir et respecter l’heure de restitution. En cas de non-respect de ces conditions, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer.

Pour pouvoir effectuer le trajet, le propriétaire doit approuver la demande de réservation (et n’est pas obligé de l’accepter). Il a, en outre, la possibilité d’annuler la réservation quand il le souhaite (bien qu’il s’expose à des sanctions). 

Cette option donne accès à un large éventail de véhicules. Les prix de location sont très variables et dépendent du type de voiture, de la durée, de la période de location (vacances scolaires, heure de pointe) et de la taille de la ville.

Service d’autopartage professionnel : avantages et inconvénients

Cette option demande, quant à elle, également une planification précise du trajet et du moment de restitution. Dans le système le plus répandu dit « en boucle », comme pour la location entre particuliers, le véhicule doit être récupéré et restitué au même endroit. Les stations sont localisées dans les villes, et plus particulièrement dans les zones densément urbanisées, car une forte demande est nécessaire pour que le service soit rentable. 

Ce service présente l’avantage d’être « tout inclus ». Il permet ainsi de réduire la charge mentale liée à l’entretien du véhicule et au remplissage de carburant. Comme pour la location entre particuliers, les utilisateur.ice.s peuvent choisir parmi différents types de véhicules (allant du combi à l’utilitaire) avec des tarifs pouvant varier selon les modèles.

La question des assurances

Les plateformes de location entre particuliers et les services professionnels collaborent généralement avec des assurances pour fournir une couverture plus ou moins étendue. Toutefois, en cas de sinistre, les utilisateur.ice.s doivent toujours s’acquitter d’une franchise, dont le montant peut atteindre jusqu’à 2000 francs. En fonction des contrats, il est possible de réduire le montant de celle-ci en payant un supplément. Il est donc important de lire et comprendre les conditions et les termes des assurances proposées avant d’utiliser un véhicule via ces plateformes.

En ce qui concerne l’autopartage entre particuliers, il est possible d’être très bien assuré en cas de sinistre provoqué par l’un ou l’autre des utilisateur.ice.s. Généralement, c’est l’assurance du propriétaire du véhicule qui s’applique. Mais il doit d’abord contacter son assurance pour savoir si cette pratique n’est pas exclue de son contrat d’assurance.

Nous vous invitons à lire notre article dédié à ce sujet !